Composition d’un drone : Système FPV

0 Partages

Le système de retour vidéo est la composante du pilotage en immersion ou FPV (First Person View). Le FPV nous donne l’impression d’être dans le cockpit du drone, à la place du pilote.

Ce système est composé d’un ensemble récepteur coté pilote : lunettes ou moniteur, et d’un ensemble émetteur sur le drone : caméra / émetteur vidéo (VTX).

Traditionnellement les pilotes FPV utilisaient des systèmes analogiques mais depuis l’été 2019, le constructeur DJI à révolutionné le monde du FPV en proposant le 1er système de retour numérique.

Système analogique

Le système de retour vidéo analogique émet sur la bande de fréquence 5,8Ghz. Certains système utilisent la bande 2,4Ghz pour une meilleure pénétration dans les objets mais ces systèmes sont assez rare. La limite de la puissance d’émission en France est de 25mW en 5,8Ghz.

Le système analogique produit des images basses résolution avec beaucoup d’interférences (glitchs) en fonction de l’environnement de vol.

Réception de la vidéo

Pour recevoir le flux vidéo au sol, certains pilotes utilisent des moniteurs vidéo avec récepteur intégré.

Mais la plupart des pilotes FPV utilisent des lunettes FPV ou des masques. Cela renforce le sentiment d’immersion et donc procure plus de sensations.

Certaines lunettes FPV, notamment celle de la marque FATSHARK, la référence sur le marché, ne sont pas livrées de base avec un récepteur vidéo.

Caméra et émetteur vidéo (VTX)

Évidemment pour pouvoir recevoir une image dans les lunettes, il faut aussi équiper le drone. Il faut donc l’équiper d’une caméra et d’un émetteur vidéo (VTX).

Il y en a de tout type et de toutes tailles. Vous trouverez en bas de l’article, je vous propose une sélection de matériel pour éviter de vous perdre. Il faut bien prendre en compte pour la caméra, sa taille par rapport au châssis, le format disponible en fonction des lunettes (16:9 ou 4/3) et le FOV. Pour l’émetteur, il faut prendre en compte la puissance de l’émission et la taille de l’émetteur ainsi que le format du connecteur de l’antenne.

Les antennes

A tout cela, pour avoir une bonne émission/réception il faut de bonnes antennes. Celles livrées de base avec le matériel (souvent les antennes ne sont pas livrées) sont en général pas terribles. Il faut bien faire attention au format du connecteur de l’antenne (SMA, RP-SMA, U-FL…) qui convient a l’émetteur ou au récepteur.

Vous retrouverez une sélection d’antennes en fin d’article.

Système numérique

Tout comme l’analogique, le système numérique fonctionne sur la bande de fréquence 5,8Ghz. L’ensemble se compose d’un casque ainsi que du système à installer sur le drone (DJI Air Unit), composé de la caméra et de l’émetteur vidéo .

Les plus par rapport à un système analogique:

  • image HD
  • transmission stable, pas d’interférences
  • enregistrement vidéo
  • simple à mettre en place

Différents fabricants de caméra proposent maintenant des pièces compatibles avec la solution DJI, c’est le cas de CADDX qui propose son propre module caméra/émetteur.

Quel système choisir ?

Si vous n’avez pas pas déjà de système FPV et que vous voulez vous équiper, sans hésiter le nouveau système numérique est tourné vers l’avenir. Niveau budget il faut compter quand même 750€ pour le casque et l’équipement d’un drone avec le DJI Air Unit. Mais rien que pour un système haut de gamme de réception analogique lunettes FPV FATSHARK HDO2 + Récepteur Immersion Rc Rapidfire sans les antennes, il faut le même prix et il restera encore à équiper le drone de sa caméra et de son VTX. Si vous avez le budget, prenez la solution numérique!

Mais si vos moyens sont limités, pour environ 300€ vous aurez un système analogique correct.

Pour ceux qui sont déjà équipé avec un système analogique, je pense qu’il ne faut pas forcément se lancer tout de suite à acheter la solution de DJI. En effet les constructeurs tels que FATSHARK vont sortir des solutions adaptables sur nos lunettes analogiques telles que le SHARK BYTE.

Ma sélection

Système analogique :

Lunettes FPV :

Récepteur vidéo :

Caméra :

VTX :

Antennes :

Système numérique:

Masque :

Module drone :

Antennes pour améliorer la réception sur le masque :

La suite du guide

0 Partages
2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Le pilotage des drones est entierement automatise. Suis-je toutefois en mesure de reprendre en main mon drone en cas de panne du systeme automatique ? Ai-je conscience que les basses temperatures et la force du vent peuvent influencer le comportement de mon drone en vol ? Est-ce que je fais un rapide controle de mon drone, notamment des rotors, avant de le mettre en marche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *